ikas_bi

Réunion des parents d’élèves des sections bilingues de BAYONNE

du mardi 13 mars 2012 (école Grand Bayonne)

Présents :

  • Ecole Grand Bayonne : Lionel FOURCADE, Valérie PARTARRIEU, Renaud SORIN, Katia OJALVO, Pilar ARTALOYTIA, Frank SANCHEZ, Olivier DUBOSCQ, Christophe CHAPELAIN

  • Ecole Jules-Ferry : Myriam TOSCANO, Joanna AINCIART

  • Ecole Jean Moulin : David et Sylvie DOLHASQUE, Sophie BARANDIARAN, Marie-Rose LE BRETTON-MENDIVIL

  • Pour IKAS-BI : Daniel HAROTZARENE (Grand Bayonne), Mixel ESTEBAN (coordinateur), Jean ITURBURUA (membre du bureau)

 Déroulement de la réunion

  • Lors du tour de présentation, chaque participant a pu exprimer ses questions ou sujets de réflexions, à partir desquels se sont déroulés les échanges.

 Questions pédagogiques

  • Point sur l'accompagnement des parents non-bascophones et témoignages divers.

  • Recherche d'une qualité d'enseignement à travers une vigilance sur les postes d'enseignants

  • Question des compétences linguistiques de l'enfant et contexte socio-linguistique.

 Organisation pédagogique et soutien à l'apprentissage du basque

  • Créer une boîte à outil pour les parents des écoles afin de connaître et demander ce qui relève des compétences de l'Education Nationale, de la Mairie dans le cadre de sa politique linguistique (souhait par exemple de développer la lecture en langue basque avec des aitatxi amatxi ou des conteurs au Grand Bayonne).

  • Étudier un pré-projet de faisabilité pour la concordance de la section bilingue avec les options "rugby" ou "musique" (CHAM) du collège Marracq. Réaliser une « enquête » auprès des parents de CM1 et CM2 pour connaître les attentes en termes d’options et éventuellement solliciter le directeur.

  • Faire le point sur les effectifs de rentrée pour l’école Grand Bayonne après les vacances de Pâques afin de voir si la suppression d'un demi-poste de français est justifiée ou pas.

  • Questions et échanges sur les apports financiers et organisation d'une politique publique linguistique au travers de l'accord Etat, Département, Région, et avec le Gouvernement basque dans le cadre d'accord transfrontaliers européens.

 Répartitions des écoles bilingues et sectorisation :

  • Mise en place de la sectorisation à Bayonne : CR de la réunion du 8 mars dernier (Vie scolaire de Bayonne)

  • Nécessité de renforcer l'enseignement bilingue public à Bayonne (4 écoles seulement, sur les 11 existantes) et notamment sur la rive droite, pour un développement du bilingue au collège Camus dans une logique de mixité sociale.

  • Représentation des parents face à l'Inspection, la Mairie, l'administration du collège : nécessité d'établir des liens entre parents bilingues des écoles de Bayonne suite à cette première rencontre.

  • Nécessité de se fédérer par l'intermédiaire d'Ikas-Bi afin que le bilingue pèse en terme de représentativité tout en bénéficiant de l'expérience des autres parents bilingues de l'association dans les communes voisines. Ikas-Bi compte plus de 300 adhérents, dont seulement une quinzaine à Bayonne. Très forte représentation dans les écoles des communes du Sud de la côte basque : St Jean de Luz, Urrugne, Hendaye… Les communes de la « côte sud » sont beaucoup plus impliquées que celle de l’Agglomération Bayonnaise (et Bayonne en particulier).

  • Pour IKAS BI, le développement de l’enseignement bilingue à Bayonne est une priorité. La mise en place de cette priorité passe par le renforcement de l’implantation sur le terrain et l’augmentation du nombre d’adhérent-e-s

Rappel : Rencontre avec le psycholinguiste Gilbert Dalgalian (spécialiste du bilinguisme) à la salle de conférence de la librairie Elkar (St André) le mercredi 4 avril à 18h00.